• LE VRAI BAPTEME

         Après sa création dans  le jardin d’Eden, l’homme s’est rebellé contre la loi de DIEU (Genèse 3,1à 18). Dès ce moment, tous les hommes ont péchés et sont privés de la gloire de DIEU (Romains 3, 23). Et pour retrouver la paix avec son Créateur, l’homme doit se réconcilier avec Lui à travers JESUS-CHRIST.

    Cher ami, es-tu réconcilié avec DIEU ?  Sinon que dois-tu faire ? Crois au Seigneur JESUS-CHRIST. Prends l’engagement d’une bonne conscience envers DIEU ; cet engagement c’est le baptême. Le mot « baptême » vient du grec « baptizein » qui signifie plonger, immerger. Puisqu’il s’agit d’une nécessité, le baptême n’a pas commencé en notre temps.

    Quand DIEU détruisit le monde au temps de Noé, huit personnes furent sauvées en travers les eaux du déluge (1Pierre 3, 18-22). De même, sous la conduite de Moïse, les enfants d’Israël furent baptisés dans la nuée et dans la Mer Rouge à leur sortie d’Egypte (1Corinthiens 10, 1à 4). Ces mêmes eaux qui servent à la délivrance d’Israël occasionnèrent la mort des Egyptiens. Car ces derniers y avaient pénétré selon leurs propres pensées et non selon l’ordre de DIEU (Exode 14, 1 à 31). C’est pour cette raison que tous ceux qui n’ont pas non plus la conviction de la vie éternelle. En outre, dans le désert, le peuple d’Israël marchait sous le contrôle de l’Eternel qui les conduisait le jour par la colonne de nuée, et la nuit par la colonne de feu. Ce qui marque la protection divine sur une âme après le baptême. Si elle demeure fidèle à son engagement.

    Plus tard, Jean Baptiste prêcha la repentance et l’abandon du péché. Ceux qui acceptaient son message confessaient leurs péchés et il les baptisait dans le fleuve du Jourdain. Puis, il leur disait de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire en JESUS-CHRIST qui est le modèle à suivre et qui fut baptisé dans le même Jourdain (Matthieu 3, 1 à 17).

    Avant de quitter ce monde, le Maître a ordonné le baptême d’eau en ces termes : « Tout pouvoir m’a été donné dans les cieux et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du SAINT-ESPRIT : et enseignez-leur à observer tout ce Je vous ai prescrit. Et Je suis avec tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28, 18 à 20).

    Avant le service de baptême, l’homme doit reconnaître consciencieusement les fautes qui le séparent de DIEU (Esaïe 59, 1 à  3), et confesser publiquement ses péchés (Matthieu 3, 6 ; Actes 3, 19 à 21). Ensuite, celui qui est vivant (Un Ministre de la Parole de DIEU), prie pour ce nouveau converti, lui pose des questions dont les réponses traduisent sa profession de foi, et le plonge dans un cours d’eau, au nom du Père, du Fils et du SAINT-ESPRIT. Pourquoi cette formule ? Parce qu’elle correspond aux trois  temps d’action de DIEU. En effet, Ancien Testament est la dictée du Père (de la Genèse à Malachie). Le Fils a parlé dans les Evangiles (de Matthieu à Jean). Et le Saint-Esprit est l’auteur des Actes des Apôtres jusqu’à l’Apocalypse (Hébreux 1, 1 à 2).

    Aujourd’hui, plusieurs religions vivent dans la déviation au sujet du baptême : il y en a qui aspergent de l’eau sur la tête ou sur la figure ; les autres plongent dans une piscine ou dans les fonts baptismaux, parce qu’ils n’ont pas la certitude d’être avec DIEU, et ils ont peur d’être attaqués dans un cours d’eau par un serpent ou un caïman. Or, il y avait quatre piscines dans la ville de Jérusalem au temps des Apôtres (piscine de Siloé). Cependant, il n’y a aucun passage biblique qui indique qu’ils avaient baptisé dans l’une de ces piscines. Les disciples prenaient toujours la peine d’aller jusqu’au fleuve du Jourdain, ou à Enon, près de Salim, parce qu’il avait là beaucoup d’eau (Jean 3, 23). D’autres encore baptisent sans confession préalable des péchés au bord des eaux : certains n’utilisent que la formule « Au nom de JESUS seul ». Quant à nous, nous suivons l’ordre du Seigneur jusqu’à ce qu’Il vienne.

    Il y en a encore qui plongent l’homme dans l’eau à trois reprises. Alors que l’Apôtre Paul dit « Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en JESUS-CHRIST, c’est en Sa mort que nous avons été baptisés ? Nous avons donc été ensevelis avec Lui par le baptême en Sa mort, afin que comme CHRIST est ressuscité des morts par la gloire du Père de même, nous aussi, nous marchions en nouveauté de vie. » (Romains 6, 3 à 4). Ensevelir signifie enterrer. Or, CHRIST ne fut enterrer qu’une fois. L’entrée dans l’eau (immersion) symbolise la mort au péché et l’ensevelissement avec CHRIST ; et la sortie de l’eau symbolise la résurrection avec JESUS pour mener désormais une vie de sainteté.

    Autre déviation : certains gens disent que quand on est baptisé, d’eau au non de Père, du Fils et du Saint-Esprit, on est automatiquement baptisé du Saint-Esprit. Pourtant, les douze Apôtres de JESUS avaient été baptisés d’eau par Jean baptiste, mais ils n’avaient été baptisés du Saint-Esprit que trois ans et six mois plus tard, le jour de la Pentecôte (Actes 2, 1 à 4). De même, le Diacre Philippe avait baptisé d’eau les Samaritains qui avaient cru à la Parole de DIEU. Mais ce n’est que plus tard qu’ils ont été baptisés du Saint-Esprit lors de la visite des Apôtres Pierre et Jean (Actes 8, 12 à 17). Par contre, Corneille, ses parents et ses amis intimes ont été baptisés du Saint-Esprit avant le baptême d’eau (Actes 10, 44 à 48). Il est donc nécessaire que tu recherches ardemment ces deux baptêmes. Car, le baptême d’eau fera de toi un membre de l’Eglise visible, et le baptême du saint-Esprit fera de toi un membre de la congrégation céleste.

    La foi du croyant n’est complète que lorsqu’il pratique intégralement la Parole de DIEU. Cher ami, es-tu baptisé ? Si oui, comment bas-tu été baptisé ? Sur la figure ? Sur la tête ? Dans les fonts baptismaux ? Dans une piscine ? As-tu confessé tes péchés au bord des eaux du baptême ? Bref, ton baptême est-il conforme aux Saintes Ecritures ?

    Le Seigneur JESUS-CHRIST dit : « Si vous savez ces choses, vous êtes heureux pourvu que vous les pratiquiez » (Jean 13, 17).

    Toutefois, le baptême seul ne suffit pas pour avoir la vie éternelle. Car, il s’agit d’un engagement, et il faut que tu respectes cet engagement tous les jours de ta vie (Pierre 3, 21).

     

    Si tu es tourmenté au sujet de ton âme,

    Si la question de l’éternité te préoccupe,

    Si tu vis sans paix et sans joie,

    Si tu es abattu ou découragé,

    Si tu veux connaître les véritables priorités de la vie,

    Si tu n’as pas l’assurance de la vie éternelle,

    Si tu as des questions ou des problèmes d’ordre spirituel

    Si tu as besoin de conseils etc.

     

    Ecris à l’une des adresses suivantes :

     Diffusion Traités Chrétiens

     B.P. : 2816 Yaoundé   Tél. : +(237)22-20-61-29

    B.P. : 729 Douala        Tél. : +(237)337-39-72

    B.P. : 898 Bafoussam Tél. : +(237)344-62-87

     Accueil

     

    « FAITH THAT SAVES La synthèse des Enseignements de la convention 2010 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :